Economie de Communion - La culture du don

A l’occasion du 25ème anniversaire du lancement de l’économie de communion, le groupe EdeC de la région PACA a invité Anouk Grevin, enseignant chercheur en management, membre de la Commission internationale EdeC, a présenter comment « partager des richesses et des relations » , le 24 septembre 2016, à l’école de management EMD.

marseille-24sept2016

Écrit par Antonella Ferrucci pour le site international edc-online.org

Ouverture des inscriptions pour le 6ème Congrès pour entrepreneurs et dirigeants européens d’entreprises ÉdeC qui se déroulera à Baar en octobre prochain. Titre du congrès :

Économie de communion: une économie pour tous

Logo Baar 2016 FR20-23 octobre 2016
Eckstein
Begegnungs-und Bildundszentrum
Langgasse 9
6340 Baar (Suisse)

On est en pleins préparatifs du prochain congrès ÉdeC pour entrepreneurs, sale dirigeants et autres personnes intéressées qui se déroulera en octobre prochain. Tandis qu’il arrive à sa sixième édition, approved le congrès se déroule pour la  seconde fois à Baar; sa dernière édition, en octobre 2014, s’est tenue en Croatie, à Krizevci à la Mariapolis Faro.

Né du petit groupe ÉdeC des pays du Centre et du Nord de l’Europe (Belgique, Pays-Bas, France, Autriche, Allemagne et Suisse), ce rendez-vous implique désormais l’Europe Orientale et la plus grande partie de l’Europe Occidentale jusqu’au Portugal. Pour beaucoup c’est devenu la date la plus importante dans l’agenda ÉdeC de l’année : une très belle opportunité pour entrer en contact avec beaucoup d’autres qui conçoivent l’économie de la même façon, Dio Misericordia Michel Pochetune économie qui inclut et sert l’homme, et non qui exclut et asservit l’homme.

Le rendez-vous de cette année a pour titre: «Une économie pour tous», même titre que le congrès international des 25 ans de l’ÉdeC aux Philippines en mai dernier.

Le programme commencera avec le vernissage d’une exposition des œuvres de Michel Pochet sur «Dieu miséricorde », un début insolite pour ce genre de réunion mais qui a pour but d’inviter les participants à « regarder au-delà » et à se plonger dans ces journées avec une âme élargie à l’homme tout entier, avec ses besoins les plus profonds qui comprennent aussi la beauté au-delà de la nourriture et du travail.

En cette année 2016 qui est le 25ème anniversaire de la naissance de l’ÉdeC, ça vaut la peine de s’arrêter un instant et de regarder de plus près l’ ÉdeC d’aujourd’hui. Réussit-elle à incarner la vision prophétique dont elle est née ? Est-elle en capacité de faire expérimenter cette « économie pour tous » dans ses réalisations actuelles ? A ces questions fondamentales, les participants du prochain congrès de Baar chercheront ensemble des réponses en partageant de nombreuses expériences de toute l’Europe, en approfondissant les aspects essentiels de l’ÉdeC et en cherchant à l’actualiser dans le monde et l’économie d’aujourd’hui. Un grand défi qu’on ne peut affronter qu’ensemble. On vous attend donc nombreux. A bientôt à Baar!

A qui s’adresse cette invitation?

Entrepreneurs, dirigeants d’entreprise, étudiants et tous ceux qui souhaitent approfondir ensemble l’Economie de Communion du point de vue théorique et pratique, recevoir de nouvelles inspirations pour une action économique solidaire et orientée au bien commun.

Informations générales:

  • Tarifs: Pension complète et frais d’inscription:
    Seul : CHF 390,-
    En couple: CHF 330,-
    Chambre à plusieurs: CHF 300,-
    Etudiants ou jeunes qui ne travaillent pas: CHF 210,-
    Tarif sans hébergement (repas et frais d’inscription): CHF 234,-
  • Inscriptions avant le 1er octobre 2016:
    via internet:   https://www.zentrum-eckstein.ch/fr/manifestations/
    via mail:   edc-wig@fokolar.ch
    via fax:   +41 (0) 41 7664602
    via courrier postal: Begegnungs- und Bildungszentrum Eckstein,
    Langgasse 9, CH-6340 Baar
  • Accès par la route: https://www.zentrum-eckstein.ch/fr/qui-sommes-nous/situation/

    Contact pour la France:   contact@economie-de-communion.fr

L’Association « Les rendez-vous de Saint Melaine » – Des regards de chrétiens sur les sujets de société, organise la Conférence débat:

Quelle place pour le don dans l’Entreprise ?

25 ans d’expériences de l’Economie de Communion

Logo Edc 25 frVendredi 4 mars 20h30
Au Collège Saint Gabriel,
59 Avenue le Brix,
35742 Pacé

Conférencier : Anouk Grevin

L’entreprise, une affaire de don ? C’est ce qu’affirme des chercheurs en management avec études empiriques à l’appui : la logique du don est au cœur de la vie des entreprises. Bien plus, on ne peut véritablement comprendre l’économie et le fonctionnement des organisations si l’on ne regarde pas du côté du don et de la gratuité.

Dès lors, serait-ce une folie que de choisir de miser sur la dynamique du don pour construire une économie plus humaine, plus juste ? C’est ce que propose depuis 25 ans Anouk Grevin 02l’Economie de Communion. Une proposition qui peut donner sens à toute la vie de l’entreprise, mais qui invite aussi chacun d’entre nous à devenir acteurs d’une économie plus fraternelle.

Anouk Grevin est maître de conférences à l’Université de Nantes, Chercheur au Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes et au GRACE (Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne et Entreprise).

Conférence suivie d’un débat. L’entrèe à la conférence est libre et gratuite Ici invitation

Pour info :Contact Focolari Rennes : Maria DELPIERRE maria.congiu@wanadoo.fr 06 48 79 65 94

Le premier Congrès Pan-Asiatique de l’EdeC se tiendra du 25 au 29 mai, à la Mariapolis Pace à Tagaytay City. Retenez la date !

160525 29 Tagaytay EoC Congress STD rid mod

L’invitation s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à une façon différente de concevoir l’économie et l’entreprise, basée sur la communion, la fraternité, la solidarité, en particulier avec les secteurs plus faibles de la société. Le congrès aura pour titre : « Économie de Communion : une économie pour tous« .

Le congrès réunira des entrepreneurs, des chercheurs, des jeunes et des membres de la société civile qui se sentent poussés à changer le monde des affaires.

Malgré la croissance économique sans précédent de ces dernières années, fruit d’une adhésion constante aux modèles économiques du capitalisme, les nations asiatiques se trouvent aujourd’hui face à de grands défis ; il nous faut les comprendre en profondeur pour saisir les changements significatifs et inclusifs que l’économie communion est en mesure d’offrir.

Le congrès bénéficiera de la contribution des économistes membres de la Commission Internationale EdeC – Luigino Bruni (Italie) – Anouk Grevin (France) – Lorna Gold (Irlande) – Teresa Ganzon (Philippines) et Luca Crivelli (Suisse). Invitée spéciale, la Professeure Annette Pelksman-Balaoing de l’Université de Rotterdam, Pays Bas, traitera de l’influence de la globalisation sur les nations asiatiques au cours des dix dernières années.

Les participants viendront de divers pays asiatiques ainsi que de l’Australie. Dans le cadre du congrès sera célébré le 25ème anniversaire la naissance de l’Économie de Communion, le 29 mai.

Allez sur le site EoC Asia
Registre

Plus d’infos : eocasia2016@gmail.com

L’école d’été 2015 de l’EdeC se poursuit avec des cours intenses mais aussi de riches dialogues et un après-midi intéressant en centre-ville.

Par Stefania Nardelli et Giulia Pongiglione

150826 Praga EoC SS 13 rid Sx

À mi-temps de cette Summer School, remedy Prague nous a accueillis et séduits par la beauté de son architecture, son fascinant château impérial et la Moldava qui la traverse.

Nos journées se suivent avec le lancement quotidien du « dé de l’entreprise« , qui nous a poussés à expérimenter comment les concurrents aussi peuvent devenir amis et collègues, et à prendre le temps de nous connaître et de rompre les barrières qui font obstacle à un esprit d’entraide.

Les leçons ont été intenses et décisives pour comprendre l’évolution et la diffusion de la 150826 Praga EoC SS 14 rid dxculture et de la réalité de l’Économie de Communion (EdeC). Vittorio Pelligra, à travers la théorie des jeux, a montré comment émergent et se développent la culture et les normes sociales ; il a fait comprendre que la ‘culture du don’, malgré sa vulnérabilité, parvient à se diffuser et à promouvoir les valeurs qu’elles portent en elle, en créant des réseaux de soutien mutuel. C’est ainsi que se fait jour une identité consensuelle qu’on peut imiter et répandre.

Luigino Bruni a expliqué que toute 150826 Praga EoC SS 09 rid sxl’économie et la tradition du management considèrent la vulnérabilité, c’est-à-dire la blessure de la rencontre entre personnes, comme un ennemi à éviter. L’EdeC accepte au contraire ce paradoxe : l’homme peut être heureux dans ses relations, malgré les blessures qu’elles causent. Consciente que les relations authentiques et sincères satisfont notre besoin de bonheur, l’EdeC accepte la vulnérabilité et propose de vivre la communion.

Après les cours, des échanges en petits groupes et avec les enseignants ont permis d’approfondir ces sujets dans un dialogue ouvert à partir des questions émanant des groupes, de clarifier ce qui ne semblait pas assez clair, d’exprimer les doutes et de confronter les différentes visions.

Koen Vanreusel, entrepreneur belge de l’EdeC avec qui nous avons établi une liaison par skype, nous a encouragés à faire naître sans peur une entreprise, en travaillant pour ce qui nous passionne, 150825 Praga EoC SS 08 rid dxparce que les entrepreneurs de l’EdeC sont disposés à nous prêter main forte à travers un réseau de soutien.

Ensuite, Teresa Twardosz et Boguslaw Musiolik, entrepreneurs EdeC polonais, nous ont partagé leurs expériences de chefs d’entreprise, sans omettre de parler des difficultés, comme autant de précieuses étapes qui ont marqué leur croissance personnelle et professionnelle.

À la Faculté d’Économie de l’Université de Prague, un dialogue ouvert a marqué la suite du programme : Luigino Bruni et Tomáš Sedlá?ek, économiste tchèque réputé auteur du livre « L’économie du bien et du mal« , ont discuté sur ce thème : « Money or Life ? Should people serve money or should people serve people?”. 150826 Praga EoC SS 10 rid dx

Ce fut un échange de haute importance du point de vue à la fois didactique et humain : les conférenciers ont répondu aux questions spontanées des participants dans la salle, passant des théories économiques au management ; passant du capitalisme aux valeurs auxquelles ils aspireraient en tant qu’entrepreneurs ; du nombre socialement optimal d’heures de travail hebdomadaire à la gestion institutionnelle de l’immigration et aux opportunités qu’elle comporte. Deux heures intenses de dialogue, dans la sympathique complicité des deux professeurs d’université.

 

Le Programme Erasmus + de la Commission Européenne soutiendra la Summer School EoC 2015

YiA_logo

Nouvelle de dernière heure : la Commission Européenne, advice à travers le programme ERASMUS +: Mobility for young people and youth workers a approuvé le projet : « Let’s create our future ! It is in our hands ! » de l’Association Tchèque Pontes et soutiendra la Summer School EdC 2015. Pourront bénéficier du soutien du Programme Erasmus + les jeunes provenant des 27 États membres de la Communauté Européenne. Pour donner la possibilité au plus grand nombre possible de jeunes de profiter de cette opportunité, le délai des inscriptions à la Summer School, d’abord fixé au 15 juillet, est reporté au vendredi 31 juillet 2015.

Tous les jeunes intéressés de 19 à 35 ans, qui ne se seraient pas encore inscrits, sont donc invités à saisir cette opportunité, unique en 2015. Cette école se fera en anglais et aura pour titre : « Let’s create our future ! It is in our hands !« . Elle se déroulera en République Tchèque, à Prague, du 24 au 28 août 2015.

Tu es étudiant et veux donner un sens à tes études ? Tu travailles en cherchant d’autres motivations que le seul gain ? Tu recherches un travail ou dois décider de l’orientation finale à donner à tes études ? Cette école est pour toi ! Tous nous sommes protagonistes de notre avenir et pouvons le créer en communion avec les autres. En une époque où l’individualisme est souverain, viens faire l’expérience de la communion et de la créativité qui nous stimulent à vivre pour des idéaux plus grands. Saisis ta chance et inscris-toi, ici et maintenant : inscription en ligne ici jusqu’au 31 juillet 2015.

Comme à Madrid en 2013, à Mexico et à Paris en 2014, puis à Nairobi en 2015, une ‘Summer school’ EdC est proposée fin août 2015 à Prague, République Tchèque, aux jeunes de 19 à 35 ans. Elle se tiendra en anglais, et est intitulée:

« Créons notre futur. Il est entre nos mains. »

Lire (en anglais) : Prague EoC Summer school

Conférence et table ronde / débat organisées par le Centre de Recherche en Entrepreneuriat Social (CRESO) et la Chaire Humanisme de l’Université Catholique de Lyon (UCLy)

L’économie au risque de la relation.

Logo Parigi Bruni          Mercredi 28 janvier 2015 à 18h15
Campus Carnot – Amphi D001b
Université Catholique de Lyon
23 place Carnot
69002 Lyon

Conférence par Luigino Bruni, professeur d’économie à l’Université LUMSA de Rome, coordinateur de l’Economie de Communion, auteur du livre « La blessure de la rencontre. L’économie au risque de la relation« .

Ouverture de la soirée par le P. Thierry Magnin, Recteur de l’UCLy
Table ronde / débat avec: Pierre-Yves Gomez, EM Lyon, Dominique Coatanéa, UCLy, Emmanuel Gabellieri, UCLy

Ici  invitation

Pour infos : +33 04 72 32 50 88 –  creso@univ-catholyon.fr

Inscriptions online : avant le 26 janvier 2015.

Création d’entreprises orientées au bien commun, avec les fortes valeurs de l’Afrique, et toujours centrées sur la communion… Voici quelques grands traits du prochain congrès international Economie de communion 2015 qui se déroulera à l’Université de Nairobi,  Kenya, du 27 au 31 mai 2015.

image                  150109-11 Nairobi 01 rid 

                                                                                            L’équipe de préparation … dans la joie

Il comportera aussi des ateliers sur des thèmes variés : start-up, microcrédit, management, un atelier spécifique aux étudiants-chercheurs et sera précédé de la première Ecole Panafricaine EdeC pour les jeunes, du 22 au 26 mai.

Voir Flyer-Nairobi_2015

Summer school Economie de communion à Arny :

changer son regard sur l’économie, medicine le travail et les pauvres

d’après un article du site focolari.fr

 

La cité-pilote d’Arny a pris des allures internationales en cette fin août. On entend parler anglais surtout, mais aussi espagnol ou arabe. Le cadre est champêtre, l’ambiance studieuse, même si y règne encore un petit air de vacances. Ils ont entre 23 et 35 ans, ils sont venus de 20 pays (Egypte, Centrafrique, Philippines, Malaisie, Israël, Indonésie …). Les kilomètres ne les ont pas effrayés, l’inconnu non plus. Leur point commun ? L’insatisfaction du système économique actuel et la recherche d’idées nouvelles pour construire un monde meilleur.

Partager des idées

Pendant six jours, du 26 au 31 août, ils ont découvert ou approfondi l’Economie de communion (EdC), alternant conférences, partage d’expériences et travaux de groupes. Leur présence montre l’intérêt croissant que suscite cette nouvelle manière d’envisager l’économie autant dans les milieux universitaires que les cercles économiques.

Lenka, slovaque, est assistante à l’université. Elle effectuait des recherches sur internet dans le domaine de l’économie sociale quand elle est tombée sur le site de l’EdC. « Je viens partager des idées, des pratiques, prendre des contacts pour le futur parce qu’en groupe c’est plus facile.» explique t-elle. Si certains sont étudiants, la plupart des jeunes présents travaillent déjà. Ils sont chercheurs, ingénieurs ou gèrent leur propre entreprise, comme Emmanuel, 26 ans, qui cherche à faire évoluer son activité de négoce de vins en Thaïlande.

L’attention à la personne et aux relations

Lionel, du Burundi, explique sa surprise « Je m’attendais à entendre des théories économiques mais on nous a parlé du rapport entre l’homme et le bonheur, d’Aristote et de Platon. De toutes mes études d’ingénieur, je n’ai jamais eu de cours sur l‘Homme, et pourtant il devrait être au centre. C’était très enrichissant, cela décloisonne et nous ouvre des horizons plus larges.» Car la qualité des relations est centrale dans la dynamique de l’EdC. Son but ultime est de combattre la pauvreté en faisant des pauvres les partenaires essentiels du projet où chacun donne et reçoit. « Ici, j’ai compris ce que signifie la communion, témoigne une participante, j’ai vu qu’elle n’est pas seulement pour l’économie et l’entreprise, c’est un style de vie. » Les entrepreneurs témoignent avec passion, et parfois émotion, de la manière dont ils vivent au quotidien avec leurs salariés, leurs fournisseurs ou leurs clients. Flashs de vie, loin des idées reçues sur la philanthropie ou la simple solidarité, où le travail n’apparaît pas comme un gagne-pain obligatoire mais comme une vie qui prend sens, où l’intervention de l’Associé invisible, comme ils l’appellent, est palpable.

Une transformation du cœur

Mais comment situer l’EdC dans la myriade d’initiatives similaires, comme l’économie sociale et solidaire, le microcrédit en passant par les éco-labels en tous genres ?

La réponse est déroutante « Il n’existe pas de définition de l’EdC. C’est un processus dans lequel des personnes s’engagent, un mouvement dont on donne un cadre et des clés pour vivre. Peu à peu les personnes découvrent ce qu’ils doivent changer, partager etc. C’est avant tout une transformation du cœur, un état d’esprit qui irradie ensuite toute l’entreprise et crée la communion. » répond Luigino Bruni, un des professeurs présents, titulaire d’une chaire d’économie à l’Université Lumsa de Rome et éditorialiste au journal Avvenire. Mais cette attitude est enthousiasmante comme en témoigne Ulyana, d’Ukraine, « Je suis venue pour trouver une recette, j’ai trouvé une feuille blanche et je trouve ça extraordinaire. Car le meilleur reste à venir et à inventer. »

A entendre le tour de table conclusif, la formule est concluante et pleine d’espérance. « L’EdC exprime de façon claire et articulée ce à quoi j’aspire. » « Mon entreprise sera d’EdC. Je sens que je suis fait pour ça. » « Je vais essayer de vivre davantage l’esprit de communion dans mon travail quotidien, aller vers l’autre, écouter, plus qu’avant. »

Et l’enthousiasme est contagieux : « Je veux faire connaître l’EdC autour de moi, à l’université, écrire des articles et organiser une summerschool dans mon pays. » Les prochaines dates sont d’ailleurs déjà fixées : Nairobi (mai 2015), Prague (août 2015), San Paolo, octobre 2015.

Lire les résumés jour par jour et voir les photos : edc-online.org et sur FB : Eoc summerschool