Les summer school

Aves les summer school, l’Économie de communion s’engage pour les jeunes

Un des objectifs de l’association Aurore, qui porte structurellement le courant de l’Économie de communion en France, est de former les entrepreneurs et les chefs d’entreprise pour demain et toute personne désirant travailler autrement. Chaque année, une université d’été appelée « summer school » est organisée dans un pays différent. Ces summer school se concluent par des “elevator pitch” de la part des participants qui reçoivent à cette occasion un certificat la part des organisateurs.
Voici 2 témoignages qui illustrent ces rencontres…

Un jeune participant à deux summer schools !

Sebastián, mathématicien et économiste,  cherchait un espace pour faire une connexion entre son domaine de recherche académique et la fraternité. En Argentine en 2011 puis à Paris en 2014, il a enrichi son travail avec un point de vue « plus humain ». L’enseignement de l’économiste italien Luigino Bruni sur l’économie politique d’Adam Smith et la tradition italienne de l’économie civile lui ont permis de saisir combien il est important de bien comprendre les fondements des pensées économiques pour chercher des solutions aux problèmes économiques actuels.

Pierre Frécon, entrepreneur et intervenant lors de la Summer school d’Arny en France

“Visant à l’expression d’une fraternité universelle dans le monde du travail, l’Économie de Communion guide notamment les arbitrages de création et de partage de valeur pour la bonne gestion d’une entreprise, par exemple. Dans la chaîne de valeur, les clients (valeur créée), fournisseurs (valeur ajoutée), salariés (bénéfices), actionnaires (dividendes) et exclus (dons) seront traités avec la même justice et la même charité, en intégrant individuellement leurs besoins et leur situation présente. En outre, le même traitement sera apporté aux parties prenantes de l’environnement de l’entreprise (concurrents, entreprise voisine, etc.) ”